Cirrus | Un spi même sur un bateau de voyage:
259
post-template-default,single,single-post,postid-259,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,columns-4,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
Spinnaker du voilier Cirrus

Un spi même sur un bateau de voyage:

Spinnaker du voilier Cirrus

Le spinnaker n’est pas seulement réservé aux voiliers de compétition.

Nous aussi nous en avons un ! Bon, OK, on ne sait pas quel âge il a (sans doute celui du bateau…) et clairement c’est un gros tas de chiffons tous fins et fripés mais il se gonfle sous l’action du vent et c’est la seule chose que l’on exige de sa part. Il est tellement grand que l’on pourrait emballer Cirrus dedans. Il nous fait avancer dans 4 nœuds de vent sur une mer d’huile. Dès que le vent commence à monter nous le rangeons bien vite car il faut l’économiser… pas de budget pour en racheter un nouveau alors celui là on le conserve !

La première fois que nous l’avons utilisé c’était en Ecosse, il nous avait permis de gagner du temps entre deux marées. Puis nous avons fait les « kékés » avec sur le Canal Calédonien, avec nos amis d’Oxygène nous avons fait la course sur le Loch Ness. Cirrus est d’ailleurs sorti vainqueur haut la main de cette compétition! Il faut dire qu’il n’y avait pas beaucoup de vent et que nous avons même pu partager notre repas en transférant les casseroles d’un bateau à l’autre sous spi !

La légèreté de Cirrus paye dans ces conditions !

Plus tard, en Norvège nous avons tenu le spi toute une journée alors que le vent forcissait progressivement. Comme nous avions un bord en vent de travers à faire il a bien fallu l’affaler, et c’est comme ça que nous nous sommes rendus compte que finalement cette voile était encore bien solide. En effet sur l’autre bord nous avons dû prendre des ris et nous contenter du solent.

Seul problème : un accro durant la transatlantique, juste avant de faire tomber la drisse dans le mât en voulant re-hisser… nous étions un peu fatigués !

 

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.