Loch Gairloch

De Stornoway à Loch Goirlach le vent sera irrégulier au possible, avec une mer pas haute mais agitée et illogique. Nous sommes soit au près soit au travers. Ça dépend des grains (ah oui il y a des grains!).Environ 38 milles.

Arrivée à Badachro sous le soleil, la baie est superbe, entourée d’arbres, les montagnes en fond. De nombreux bateaux sont amarrés ici, il reste de la place entre les bouées pour ancrer 4-5 bateaux, dont nous!

Une petite promenade le long d’un cours d’eau où nous voyons des cerfs nous met en appétit pour l’apéro qu’on peut prendre au « Badrachro Inn » juste au pied de l’annexe. Un aigle tourne autour du mouillage.

Le lendemain nous faisons un grand tour vers une cascade. La randonnée est un peu plate à notre goût mais regorge de beautés : les lochs d’eau noire sur fond de rivières, herbes hautes, bruyères et monts pelés. Les cascades sont impressionantes et nos pieds sont évidement trempés. Le temps est bien plus clément, on garde quand même polaires et impers mais quand le vent saisse ( tiens ici ça arrive)il fait nettement plus chaud. C’est marrant car on est quand même pas loin des Hebrides extérieures.

Nous croisons une fauconnerie au détour de la route. Je ne sais pas quoi penser de ça mais je ne peux m’empêcher de trouver un air malheureux à cette chouette paniquée, les autres ont pas l’air de s’éclater non plus.

Ah oui, c’était encore un tour amenant à un crash d’avion. Comme la première fois les restes de l’engin ressortent du paysage, je vous avoue que c’est un mémorial très efficace de voir des moteurs broyés.

Fermer le menu
×
×

Panier