Cirrus | Associer la voile avec le moteur, trop la honte?
416
post-template-default,single,single-post,postid-416,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,columns-4,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
Faire de la voile avec le moteur

Associer la voile avec le moteur, trop la honte?

Faire de la voile avec le moteur

Entre l’Angleterre et la France il y a en ce moment un énorme anticyclone. C’est bien car il nous réchauffe (on enlève enfin la salopette et la veste durant les quarts de nuits! ) mais bon… pas de vent! Alors on a mis au point une technique pas très pure pour avancer…

Comment ça c’est honteux?

Nous avons croisé un grand nombre de Norvégiens et d’Anglais qui faisaient marcher leurs bateau comme ça… au début on s’est moqués. Puis on a réfléchis: coincés à 1,7 nœuds dans une mer qui gigote, avec encore 170 milles à parcourir (je vous laisse regarder les conversions miles; km/h sur internet!), pourquoi ne pas essayer ce système qui économise nos nerfs( puisqu’on est à la voile mais qu’on avance), et notre moteur (puisqu’on s’aide des voiles). Enfin bon, on ne fait pas ça tout le temps, détrompez vous! On se contente de le faire à l’approche d’un anticyclone lorsque le vent diminue, diminue, diminue…

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.