Cirrus | Palme Masque Tuba, randonnée aquatique, apnée, snorkeling, chasse sous marine et cie!
535
post-template-default,single,single-post,postid-535,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,columns-4,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
BD sur la chasse dans le Grand bleu

Palme Masque Tuba, randonnée aquatique, apnée, snorkeling, chasse sous marine et cie!

BD sur la chasse dans le Grand bleu Dessin illustrant la chasse sous marine Avant le départ des amis nous ont souvent demandé: « Mais vous ne vous ennuyez pas sur le bateau ? Il n’y a rien à faire pourtant ! » Je les avais déjà détrompé par ici, en parlant de ce grand jardin qu’est la côte pour les voileux.

A l’heure où vous recommencez à apprécier les promenades en forêt où les arbres bourgeonnent, alors qu’il est temps de se mettre sérieusement aux potagers nous nous jetons à l’eau pour nous rafraîchir et faire un autre type de ballade : la randonnée aquatique.

De la Norvège aux Antilles nous avons profité partout des fonds sous marins (OK, j’avoue que ici aux Antilles c’est quand même le plus agréable!!). Jérémy plonge depuis son plus jeune âge mais pour moi c’est plus récent ce qui explique que je suis bien moins à l’aise. Attention ! Lorsque je parle de plongée je ne veux pas dire bouteilles, détendeurs et tout le bazar. Non non, c’est bien plus simple.

Le matériel pour une balade en snorkeling :

On peut se contenter de palmes, masque et tuba pour faire une promenade d’une heure au bord de la côte. En restant surtout à la surface on ne risque pas l’hypothermie dans une eau à 30°, mais pour des coins comme la Norvège où nous avons aussi profité des fonds sous marins il est préférable de mettre une combi’. Et si vous êtes à l’aise sous l’eau et que vous descendez souvent saluer les habitants des fonds enfilez dans tous les cas une combinaison. Elle vous protégera des irritations du corail (ici aux Antilles!) ou des attaques de tourteaux mangeurs d’hommes. Si vous comptez vous éloigner de la zone de baignade prenez une bouée comme ça les bateaux vous repèrent et vous évitent.

Jérémy le chasseur-pêcheur :

Il enfile toujours une combi en refendu de 5 mm (c’est une matière souple « seconde peau » qui protège très bien du froid et facilite les mouvements) parce que de toute façon quand il part c’est minimum pour 2 h. Il prend son fusil de chasse sous-marine (il faut bien se nourrir!), une bouée pour qu’on le repère de loin à laquelle il attache un « accroche-poisson » pour ses prises. Avec ça il porte un couteau à la cheville.

Le couteau il sert à quoi ? Achever les poissons récalcitrants car ça ne sert à rien de les faire souffrir trop longtemps. Et se sortir de situations délicates comme ce jour où voyant un leurre au fond de l’eau je me suis dit « Super, j’ai gagné un leurre ! » Sauf qu’au bout de celui ci il y avait un fil, une canne et un pêcheur. C’est l’histoire de l’arroseur arrosé ! Plus de peur que de mal, j’ai lâché à temps mais si je m’étais accroché là dedans le couteau était bienvenu ! On croise parfois aussi des filets posés au fond et dont les contours sont durs à définir.

Nos conseils :

Dans tous les cas il ne faut pas plonger seul. Il faut éviter de rester sous l’eau sans surveillance car même au bord et pour de courtes apnées une syncope peut arriver. Nous on plonge avec Manzanillo!

En général si on prévoit une plongée longue il ne faut pas ingurgiter des litres de rhum la veille. Les performances seront très amoindries et ce n’est pas très prudent!

Sous l’eau il ne faut jamais forcer ! Si les oreilles font mal il faut remonter, si vous sentez que vous n’avez plus d’air aussi. Et il faut aussi se méfier des moments où l’on se sent très bien et très à l’aise car en général en sortant on se rend compte qu’on est fatigué et flageolant !

Prêtez attention aux bruits suspects sous l’eau, les cliquetis sont souvent le signe qu’un bateau n’est pas loin.

Attention aussi aux courants ! Si vous sentez que vous avancez trop vite : revenez sur vos palmes !

A tester sous l’eau:

De la PMT à la chasse sous marine il y a une multitude d’approches des activités sous marine. Selon les envies on peut se promener, s’entraîner à l’apnée avec des exercices de respiration, s’essayer au camouflage en se faisant le plus discret possible sous l’eau (vous verrez ça marche!), chasser, courser les gros poissons etc. Moi j’apprécie la photo car il faut utiliser les mêmes techniques que pour la chasse, améliorer son équilibre, se détendre, se faire discret, bien tenir sa respiration et tout ça avec une démarche artistique… celle du flou !

Comme pour la marche ou la randonnée il est très facile d’adapter son activité sous marine à ses envies et à son niveau alors profitez en !

Pour s’y mettre et en savoir plus : http://www.apnea.fr/

Les poissons qui sont bons à manger :

J’essaye de persuader Jérémy de m’aider à faire un livret sur le sujet. Espérons qu’il accepte ! Vous pourrez ainsi le télécharger, à suivre…

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.